Traitement conservateur du cancer de l’endomètre pour préservation de la fertilité – Enquête

 Chers collègues,

Nous vous avions soumis un questionnaire pour évaluer les connaissances sur le traitement conservateur en cas de cancer de l’endomètre pour préservation de la fertilité, travail qui a fait l’objet de la thèse de Louise Maumy. Un grand merci à tous les membres du GEFF qui nous ont permis de réaliser ce travail qui vient d’être publié dans JGOHR.

En résumé, cette étude nous a permis de montrer que les gynécologues français (chirurgiens ou médecins de la reproduction) ne sont pas très à l’aise avec le traitement conservateur pour préservation de fertilité en cas de cancer de l’endomètre, peut- être par méconnaissance, mais que, confrontés à ce problème, ils ont le réflexe de demander conseil (pour certains au centre référence français PREFERE) pour la prise en charge.

Concernant la prise en charge en médecine de la reproduction ensuite, aucune recommandation officielle n’existant, les praticiens s’orientent le plus souvent vers la prise en charge la plus efficiente (FIV) avec le minimum d’hyper-oestradiolemie (protocole antagoniste).

N’hésitez pas, pour ceux d’entre vous qui le souhaiteraient, à demander l’envoi du pdf à maeliss.peigne@aphp.fr

©geff https://geffprocreation.fr 2020

Contactez-nous

Non disponible, mais vous pouvez nous envoyer un e-mail ! merci

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?